Bienfaits et méfaits du yoga pour seniors

Yoga séniors

Le yoga pour seniors obéit à des pratiques très strictes. Autant il est avantageux à cette tranche d’âge, autant la fixation de limites est de mise. Seul ou en groupe, il offre diverses opportunités. Seul, le pratiquant doit être assisté d’un professeur dument certifié, qui lui prodiguera un enseignement en fonction de ses besoins et de son état de santé. En groupe, la chance d’échanger avec les autres pratiques de même niveau en sus d’un exercice sportif socialisant sont de l’ordre de l’acquis.

Quels sont les bienfaits du yoga pour seniors ?

Le yoga développe le corps et l’esprit, mais compte aussi énormément de bienfaits.

Bienvenue au bon équilibre. L’adoption de postures correctes et l’application de mouvements d’étirement et de torsion contribuent à atténuer quelques douleurs chroniques, telles que le mal de dos et celles provenant de l’ostéoporose. D’ailleurs, les adeptes du yoga sont athlétiques, un corps svelte et une taille sans régime minceur du fait d’un exercice sportif régulier.

À bas l’hypertension et le stress. Le duo respiration et méditation ralentissent le rythme cardiaque et la circulation sanguine, durant et post-exercice sportif. Cela diminue le stress, ennemi de la tension artérielle.

Bon pour les cancéreux. Des études ont même prouvé que le yoga est recommandé aux patients atteints de cancers, notamment pour ses effets atténuateurs contre l’impact de la radiothérapie, notamment.

Cap sur la concentration et les facultés cognitives

Yoga et méditation demeurent indissociables. Ils sont les mêmes revers d’une pièce. La méditation, donc le yoga, est le retour à l’instant présent. Par la respiration, elle génère un état de bien-être incomparable, la sérénité et l’atténuation de l’anxiété.

La respiration et la méditation produisent, via la pratique du yoga, les endorphines, ces fameuses hormones du bien-être ou du bonheur.

L’objectif à atteindre avec la méditation est de donner du tonus à l’attention. Comme précédemment souligné, le yoga est socialisant, amorce les possibilités d’échanger avec les autres, et donc, lutte contre la solitude.

Ce sont ces acquis qui vont permettre à une personne souffrant de maladies cognitives, à travers l’imitation des gestes du collectif des pratiquants, d’en guérir ou du moins d’en endiguer les proportions alarmantes.

Qu’en est-il des méfaits du yoga pour seniors ?

Les méfaits du yoga existent. Le risque de blessure est imminent, pouvant survenir notamment aux poignets, aux épaules et au cartilage. Pour les personnes atteintes de maux dorsaux ou de la hanche, ‘’la posture de la chandelle’’ est à éviter.

Aussi, les porteurs de risque cardiovasculaire ou d’insuffisances respiratoires, le yoga Bikram, pratiqué à une température atteignant les 40° C, doivent être bannis de cette séance. D’où l’importance d’avoir toujours comme accompagnateur, un médecin ou un professeur certifié, et surtout, de ne pas surpasser ses capacités physiques et de toujours bien écouter son corps.

En conclusion, on explique succinctement que la pratique d’un cours de yoga est variable d’un type à un autre.

Différentes phases composent le yoga. Nous citerons :

  • Un moment d’accueil, réservé à la concentration, durant lequel le pratiquant ferme les yeux pour préparer son corps, tout en douceur ;
  • Un échauffement musculaire, une respiration l’accompagnant ;
  • Calme et relaxation encore une fois, permettant de se débarrasser des tensions. C’est idéal pour la méditation.

Le yoga se pratique également sur une chaise, comme dans les maisons de repos.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here