Paracétamol et surdosage : quels sont les dangers ?

Le paracétamol est un médicament très courant et populaire pour soulager la douleur et réduire la fièvre. Cependant, un usage inapproprié et des surdoses peuvent entraîner des problèmes de santé graves, voire fatals.

Les risques d’un surdosage de paracétamol

Le paracétamol peut être dangereux s’il n’est pas utilisé correctement. Selon une étude menée par l’observatoire multisource des intoxications aiguës en Île-de-France, le paracétamol est la deuxième cause d’appels au centre antipoison de Paris, derrière le bromazépam et devant l’ibuprofène et l’hydroxyzine en cas d’ingestion intentionnelle. En outre, il est actuellement la première cause de greffe de foie due aux médicaments en France.

Dans les pays occidentaux, le paracétamol est également la principale cause d’insuffisance hépatique aiguë, pouvant parfois nécessiter une greffe du foie et étant l’une des principales causes de décès toxiques et de mésusage.

Mécanisme immuno-allergique dépendant de la dose

Le Professeur Gabriel Perlemuter, gastro-entérologue à l’hôpital Béclère en Hauts-de-Seine, explique que le Doliprane (un médicament contenant du paracétamol) a la particularité de posséder un mécanisme immuno-allergique dépendant de la dose, contrairement à d’autres médicaments. Dans le cas d’un foie qui fonctionne correctement, même la prise d’une boîte entière n’entraîne pas d’hépatite.

Comment éviter un surdosage de paracétamol ?

Pour minimiser les risques associés au paracétamol, il est important de respecter les doses recommandées :

  • Ne jamais prendre plus de 1 gramme par prise
  • Ne pas dépasser 4 grammes par jour
  • Espacer les prises de 6 heures

En 2021, une enquête menée par l’Ofma a conclu qu’il existe une connaissance imparfaite des médicaments contenant du paracétamol, ce qui peut entraîner des surdoses involontaires. Seul un test sanguin révélant les niveaux d’enzymes hépatiques peut détecter un taux élevé de paracétamol dans l’organisme.

Faites attention aux interactions avec l’alcool

Il est également essentiel de faire attention à l’interaction entre le paracétamol et l’alcool. La consommation d’alcool peut augmenter les risques d’effets secondaires et de problèmes hépatiques liés au paracétamol. Les personnes qui prennent trop de paracétamol ou consomment également de l’alcool doivent être particulièrement vigilantes.

Conseils pour une utilisation en toute sécurité du paracétamol

Voici quelques conseils pour utiliser le paracétamol en toute sécurité :

  • Lisez attentivement la notice avant de prendre un médicament contenant du paracétamol et suivez les instructions concernant les doses et la fréquence des prises.
  • Vérifiez si vous prenez déjà d’autres médicaments contenant du paracétamol afin d’éviter un surdosage involontaire.
  • Consultez votre médecin ou votre pharmacien en cas de doute sur la dose appropriée ou si vous souffrez de problèmes hépatiques ou rénaux, car cela peut affecter la manière dont votre corps traite le paracétamol.
  • Ne donnez jamais de paracétamol à un enfant sans consulter d’abord un professionnel de santé pour déterminer la dose appropriée

Le paracétamol est un médicament très efficace lorsqu’il est utilisé correctement. Toutefois, un usage inapproprié et des surdoses peuvent entraîner de graves problèmes de santé, voire fatals. En respectant les doses recommandées et en étant conscient des interactions avec d’autres médicaments et l’alcool, nous pouvons continuer à utiliser le paracétamol en toute sécurité pour soulager la douleur et réduire la fièvre.

A lire également

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouveaux articles