L’Aloe Vera est un catalyseur parfait du transit intestinal. Non seulement il intervient efficacement dans le traitement des ulcères d’estomac et du duodénum, mais il contribue également dans la bonne production des sucs gastriques. Il arrive même jusqu’à corriger les soucis du côlon irritable. Il devient tout naturel alors que l’Aloe Vera, en usage interne, constitue une thérapie de choix contre la constipation.

Les éléments actifs

Les composants laxatifs de l’Aloe Vera ne sont pas contenus dans le gel de la plante. Ils sont plutôt présents dans le suc tiré de certaines cellules des feuilles. Et les actions de ces dernières sont tellement si laxatives que parfois l’Aloe Vera passe même dans la classe des agents purgatifs.

Les éléments actifs contre la constipation sont les anthraquinones. Toutefois, à la différence des autres plantes laxatives de sa catégorie, les effets de l’Aloe Vera semblent plus accentués. Aussi est-il conseillé d’observer la plus grande prudence avant de l’utiliser.

Comment s’en servir ?

Il faut se procurer de la sève d’Aloe Vera qu’il faut mélanger avec du jus de pomme et en prendre deux cuillerées à soupe. Mais d’autres variétés de jus peuvent être prises aussi. La proportion est de 1/3 d’aloès pour 2/3 de votre jus favoris. De préférence, il est conseillé d’en boire soit le matin juste après le réveil ou le soir avant de se coucher. Le traitement peut durer cinq jours puis interrompu pendant deux jours avant d’être repris après pour cinq jours et ainsi de suite jusqu’à complète guérison. Cependant, il n’est pas recommandé pour les femmes enceintes, auquel cas il faut se conformer aux indications du médecin traitant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here