L’effet cicatrisant de l’Aloe Vera est salutaire pour les personnes atteintes du cancer. En effet, l’application de l’Aloe Vera est efficace après des expositions aux radiations nocives à la peau. Une étude menée a confirmé que lorsqu’on applique l’Aloe Vera à même la peau après des séances de radiothérapie, le processus de guérison s’accomplit plus rapidement. De plus, les infections et autres brûlures douloureuses connaissent également une forte atténuation.

Une médecine empirique ?

D’autre part, de nombreux témoignages ont attesté qu’après une cure intensive de pulpe d’aloès, les patients ont constaté des améliorations notoires. De même, la revue Terre Sainte, parue en mai/juin 1994 à Jérusalem, relatait de surprenantes guérisons du cancer. Ce livre est publié par des pères franciscains, le père Romain Zago de Bethléem notamment qui annonçait que cette pratique durait depuis sept ans. En 1999, Mme Grazyna Gerlicz-Silly, collaboratrice d’un journal de Varsovie, mais basée à Paris, émettait des documents qui racontaient les réussites du père Czeslaw Andrzej Klimuszko dans le traitement du cancer et d’autres maladies où la médecine habituelle a échoué. Il a bâti notamment sa réputation avec l’utilisation d’une préparation à base de vin, de miel et d’aloès. D’ailleurs, l’article s’intitulait « Le miracle du miel et de l’aloès ».

Une médecine scientifique ?

Que ce soient aux États-Unis ou au Canada, des études menées par des chercheurs travaillant pour le compte de grands laboratoires ont découvert que l’aloès (Aloe Vera) est composé de plusieurs éléments actifs aptes à soutenir d’une manière significative les défenses immunitaires de l’organisme. Néanmoins au stade actuel des recherches, les résultats pour l’instant expérimentaux seulement laissent présager une énorme opportunité dans la lutte contre les maladies incurables.

Wendell Winters, professeur de microbiologie de Health Science de l’Université de Texas a déclaré que certaines études menées par des chercheurs japonais ont montré que la plante d’Aloe Vera apporte des composants déterminants pour le traitement des lésions pré-cancérigènes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here